Introduction
I. Des causes essentiellement humaines - II. De lourdes conséquences - III. Les moyens envisagés pour lutter contre la pollution
Conclusion - Bibliographie - Annexes


A) Les bouleversements climatiques

B) L'eau : un élément inquiétant

  1. La dégradation des milieux aquatiques
  2. L'élévation du niveau de la mer
C) Les êtres vivants
  1. La faune
  2. La flore
  3. L'homme

Depuis les bouleversements climatiques qui entraînèrent la disparition des dinausores, il y a 65 millions d'années, jamais la planète n'avait été exposée à des modifications de l'environnement aussi brutales et aussi rapides qu'aujourd'hui.

La surcharge dans l'atmosphère des gaz relâchés par les activités humaines accentue fortement le réchauffement climatique ; réchauffement qui ne sera pas ressenti partout de la même manière. En Antarctique, les températures estivales se sont élevées de 2°C depuis les années 1960. Paradoxalement les régions chaudes, tempérées risquent de connaître parallèlement des époques anormalement froides. Il est estimé que la température moyenne du globe devrait augmenter dorénavant de 1.7°C par siècle.

La tempête en 1999, la canicule en 2003, les phénomènes intenses se succèdent. Les cyclones sont aujourd'hui au cour des débats. En effet, le réchauffement climatique engendre d'importants.

Les saisons sont perturbées. Par exemple, en France, l'hiver est arrivée cette année avec au moins deux mois de retard. Il suffit de se référer à la vague de froid qui a touchée l'Europe occidentale et centrale cette année. Les températures extrêmement basses ont permis à la neige de recouvrir les plages (Manche) malgré la présence du sel marin. La neige était également présente sur la Côte d'azur et la Méditerranée, ce qui n'était pas arrivé depuis une trentaine d'années. Les variations de températures sont aussi très brutales : on passe rapidement de températures hivernales à des températures estivales.

La sécherresse est aussi de plus en plus croissante. Les terres ont soif, les incendies se déclenchent facilement et sont très ravageurs (comme aux Etats-Unis). Chaque année 60 000 km² de terres deviennent des déserts et près d'un tiers des terres émergées de la planète sont aujourd'hui menacées par ce phénomène. En France, par exemple, dans le sud les écobuages ( on brûle les mottes et les racines d'une terre) ont été interdits début mars alors qu'ils ne le sont habituellement que fin mars, début avril en raison de sécheresse. Les tempêtes et les orages sont de plus en plus fréquents, violents et dévastateurs.

Dans le roman de science-fiction Jusqu'au bout de la peur de Moka, des explications ponctuelles sur les bouleversements climatiques actuels causés par la pollution viennent manifester l'engouement de l'auteur pour ce qu'on peut appeler le problème majeur du XXIème siècle.

Ainsi une des explications avance qu' « il est avéré que, depuis 1960, les anticyclones ne bloquent plus le courant Jet en hiver ». Ce courant Jet ou Jet Stream, est un ruban de vent large de plusieurs centaines de kilomètres qui entoure la Terre et circule d'ouest en est à une vitesse d'environ 320 km/heure. « Il en résulte que les hivers sont moins froids en Europe, mais que de plus en plus de tempêtes imprévisibles risquent de frapper le continent. En 20 ans les fréquences de ces tempêtes ont été multipliées par deux. Les pays les plus exposés sont la France, l'Angleterre et le Danemark. » Il est vrai que les dégâts causés en été 2002 par le déplacement du Jet Stream, lors des innondations catastrophiques en Europe centrale ont été considérables.

Paradoxalement, d'ici une centaine d'années la température sur l'Europe en hiver devrait chutée lourdement. En effet, le Gulf Stream courant marin chaud qui véhicule la chaleur vers les pôles et qui permet à l'Europe d'avoir des hivers doux recule de façon importante et ne protégera bientôt plus l'Europe. Par conséquent, les hivers en France seraient de plus en plus froid pour atteindre des températures équivalente à la même saison à Montréal (c'est à dire -50°C). D'ailleurs, de nombreux indices laissent penser que le réchauffemet de la planète pourrait induire un refroidissement brutal de l'hémisphère Nord.

Les bouleversements climatiques posent donc actuellement de nombreux problèmes aux populations mondiales car les phénomènes tels les tempêtes, cyclones, orages qui frappent le monde aujourd'hui sont des phénomènes imprévisibles et dévastateurs. Mais ces phénomènes naturels ne sont-ils pas plus ou moins la colère de la Planète Bleue qui se révolte de ce que l'homme lui fait subir ?

©2006 Rémy BAILLY : Spécialiste NTIC